Politique de l'eau : faites ce que je dis pas ce que je fais

Publié le par Loic Onema

L’environnement en Europe est aujourd'hui, davantage de la compétence de la commission qui a d’ailleurs récemment crée l’EEA (Agence Européenne de l’environnement) que des états membres. Et réjouissons nous de cela.

 

Mais avec 38 directives non respectées, la France est parmi les plus mauvais élèves de la classe européenne et notamment en matière de protection de l’environnement. D’ailleurs ça la fout mal quand on a un Président donneur de leçons au monde entier (à Kyoto, puis Johannesburg, à l’Unesco à Paris sur la biodiversité, en ce moment à l’expo universelle de Tokyo, …, c’est une constante).

 

Deux exemples :

-         Un condamnation à 150 000 € d’astreinte par jour pour non respect des directives faune-flore (Natura 2000) et oiseaux, sur le marais Poitevin en … 1999 (Pdt de région à l’époque: Raffarin !). A lire : http://curia.eu.int/jurisp/cgi-bin/form.pl?lang=fr&Submit=Rechercher&alldocs=alldocs&docj=docj&docop=docop&docor=docor&docjo=docjo&numaff=&datefs=1999-11-25&datefe=&nomusuel=&domaine=&mots=&resmax=100

Rassurez vous l’état voyou ne paye pas et une procédure est en cours pour non paiement.

-         plus récemment en septembre 2004, condamnation pour non désignation de zones reconnues comme sensibles (aux pollutions) et d’intérêt écologique (la baie de Seine, la Seine en aval de son confluent avec l’Andelle, les eaux littorales du bassin Artois-Picardie, la baie de la Vilaine, la rade de Lorient, l’estuaire de l’Elorn, la baie de Douarnenez, la baie de Concarneau, le golfe du Morbihan, le Vistre en aval de Nîmes ainsi que l’étang de Thau) et pour plus de 100 grandes villes n’ayant pas encore de stations d’épurations conformes. A lire : http://curia.eu.int/jurisp/cgi-bin/form.pl?lang=fr&Submit=Rechercher&alldocs=alldocs&docj=docj&docop=docop&docor=docor&docjo=docjo&numaff=&datefs=2004-09-23&datefe=&nomusuel=&domaine=&mots=&resmax=100

et http://aida.ineris.fr/textes/circulaires/text4204.htm

 

Et dire qu’on se glorifie d’avoir convaincu les autres états membres d’avoir adopté une gestion de l’eau par bassin. Mais les agences de l’eau ont maintenant 40 ans (sic) et en ne pratiquant que l’incitation financière, aujourd’hui mêmes les plus grandes villes ne sont pas conformes.

Sacrés français !

Au passage, une idée à soumettre lorsqu’en mai on sera consulté sur les enjeux de la politique de l’eau (http://www.lesagencesdeleau.fr/) : exiger que les préfets mettent en demeure les élus qui ne réalisent pas les travaux nécessaires.

Au fait qui finance les Agences ? Notre facture d’eau à hauteur de 84% !!! Ne croyez pas au dicton pollueur-payeur. En France c’est plutôt pollué-payeur. A lire : http://www.enviro2b.com/actualites/mauvaise_gestion_de_la_ressource_en_eau_selon_la_cour_des_comptes~811.htm

 

En conclusion, rassurez vous, Serge Lepeltier a réagi en indiquant que la France a fait sa priorité du rattrapage des retards de transposition des directives européennes. Comment ? Avec moins de moyens (budget du ministère en baisse, postes gelés en Diren et dans plusieurs établissements sous tutelle) !

En trichant sur le constat : fausse déclarations, données bidons, censure, suppressions des subventions aux associations, etc, plutôt qu’en dépolluant.

Mais si on se mobilise, cette stratégie ne tiendra pas. exprimez vous sur l'écoblog ministèriel..

Publié dans politique de l'eau

Commenter cet article

Onema 16/07/2005 07:42

Encore une réprimande de la comission europenne en matière de non respect d'une directive visant la protection de l'environnement pour la FRance. http://www.actu-environnement.com/ae/news/1208.php4

Monsieur Lepeltier avait pourtant souhaité que la priorité du ministère soit de combler le retard français. Mais le fossé se creuse ...

javafred 10/05/2005 22:30

Honte à l'administration et au pouvoir politique Français !
Mauvais élève de la classe.
Si au moins l'Europe pouvait nous obliger à prendre modèle sur les bons élèves Européens....