Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas !

Publié le par Onema

Au hasard des blogs où il m’arrive de laisser des com, il y en a quelques uns politiques et actifs. J’avoue ne pas avoir visité tous ces sites d’hommes politiques et si je vais en citer quelques uns, c’est uniquement pour ne pas être étiqueté politiquement. Il m’arrive donc de lire la prose des amis de Mme Lepage qui fut une bonne ministre . Le blog de Laurent Waulquiez (benjamin UMP de l’assemblée) est quelque peut en perte de vitesse depuis le 29 mai. A gauche je lis régulièrement les éditos du collectif  bellaciao dont voici la page « eau » .

 

  Récemment j’ai atterri sur le blog de Jack que j’ai toujours trouvé plutôt sympathique bien que bobo et que je n’ai pas partagé ses idées sur le traité constitutionnel européen. C’est un site très fournit, animé par un webmaster et très régulièrement mis à jour. J’ai lu l’ensemble des articles : rien sur l’environnement. Je l’ai donc reproché à Monsieur Lang. Quelle surprise, il m’a répondu le jour même ! En me conseillant de lire  "la maison brule, ..."

 

 Tout est là dans ce constat ! l’effet de serre, la biodiversité, la politique des transports, l’eau, l’air, les économies d’énergie, l’aménagement du territoire, la santé, les OGM … TOUT est écrit et plutôt bien si je me réfère aux sujets que je connais.

  

Ce texte a un très grand mérite, c’est d’avoir été validé par le Secrétariat National du PS ! Ainsi en cas d’alternance, notre futur Président (Monsieur Lang peut-être ? :-) ) et notre futur premier ministre ne pouront pas dire, "on ne savait pas".

 

 Il faudrait peut-être que tous les beaux parleurs, Monsieur Chirac en tête, puissent un jour être traînés devant des tribunaux pour homicides et mise en danger de la vie d’autrui. Autrui étant aussi les générations futures. C’est ce que promet l’association H-50 .

 

 Mais il manque dans ce texte du PS, un chapitre très important pour une campagne électorale : des propositions concrètes.

 

 

   

 Comment favorisera t’on (comme en Suisse) le ferroutage, quel programme énergétique (je ne suis personnellement pas contre le nucléaire), quelles économies d’énergies ? etc.

Avec quels moyens ?

A quelles échéances ?

Beaucoup de questions ...

 

 Dans une France des lobbies (routiers, pétroliers, nucléaires, agricoles, chasseurs, pêcheurs, anti-OGM (je fais de la provoque), anti-éoliens, anti-nouveautés :-( , des propositions efficaces ont-elles une chance d’être acceptées voire d’être écoutées. Encore une question : un homme politique a-t-il une chance d’être élu sur un programme incluant une politique environnementale (voir simplement durable) ? Et si oui, peut-il respecter ses promesses s’il souhaite être réélu ?

Publié dans Infos

Commenter cet article